2

Barcelone pour un week-end

Une rue à Barcelone

Nous avons décidé de partir un week-end express à Barcelone, en Espagne (arrivée samedi matin, départ dimanche soir!). Inutile de préciser donc que nous n’avons pas pu visiter la ville en long en large et en travers! Nous avions réservé notre hôtel sur booking.com.

Première bonne nouvelle à notre arrivée: il fait beau ET chaud. Agréable en fin d’hiver… Il est très facile de rejoindre l’aéroport au centre-ville en bus, avec l’Aérobus. On rejoint la Plaça de Catalunya en une grosse demi-heure. Il y a un bus toutes les cinq minutes aux heures de pointe, et l’aller-retour coûte à peine plus de 10€.

Barcelone, tu nous a un peu déçus…

La Plaça de Catalunya est toute proche de Las Ramblas, passage obligé lorsque l’on visite Barcelone. Première grande déception. Certes, c’est une rue ombragée qui paraît très agréable. Mais qui paraît seulement. Le jour, il est impossible de faire un pas sans s’arrêter car ça bouchonne, ou sans devoir décliner les sollicitations de vendeurs ambulants d’objets plus inutiles les uns que les autres. La nuit, c’est le passage des sorties de bar ou de boîtes, avec son lot de personnes un peu (trop) alcoolisées. C’est aussi ici que nous avons payé les bières les plus chères de toute notre vie. Plus de 10€ pour une pinte. Ouch…


Deuxième déception: les tapas. On est pas forcément bien doués, mais on a trouvé vraiment difficile de trouver un restaurant (un vrai) qui sert des tapas dans un rayon d’un kilomètre autour de Las Ramblas. Nous avons tourné pendant trente minutes, pour finalement entrer dans un restaurant manger une paella (pas mauvaise en fait).

Troisième déception: les boutiques sont fermées le dimanche. Alors oui j’entends déjà les personnes qui vont nous dire que c’est normal que les boutiques soient fermées le dimanche, et je n’entrerai pas dans ce débat. Mais il faut dire que ça donne des rues désertes et une ambiance bien tristounette…

Quatrième déception: la Sagrada Familia. Nous avions décidé de nous rendre voir cet édifice qui n’est toujours pas terminé après plus d’un siècle de travaux à pied depuis la Plaça Cataluynia. Nous avons mis une bonne demi-heure en traversant des rues résidentielles pas très jolies, pour arriver devant cette église. Et là… et bien l’espace d’un instant nous n’avons pas compris pourquoi tout le monde parlait autant de cette église (c’est le monument le plus visité de tout Barcelone). Il faut dire que nous ne sommes pas de très grands férus d’histoire, mais si nous pouvons donner un conseil aux futurs voyageurs, c’est d’aller la voir en métro (arrêt Sagrada Familia (Ligne Bleue, L5) et (Ligne Bleue, L2)), comme ça si vous ne comptez pas y passer trois heures, vous n’aurez au moins pas perdu trop de temps pour y aller.

Alors qu’est ce qu’on a aimé pendant ces deux jours ?

  • A force de fouiller sur TripAdvisor, nous avons fini par découvrir LA perle des tapas à Barcelone, le Sensi. Réservation très très fortement recommandée! Sinon il va falloir patienter. Située non loin de Las Ramblas, ce restaurant tenu par deux Français proposent des tapas d’inspiration espagnole bien entendu, mais également française, et c’est un carton plein. Là bas, les traditionnelles croquettes de jambon et « patates bravas » côtoient la cocotte normande  et la queue de boeuf. Nous l’avons recommandé à beaucoup de personnes de notre entourage en visite à Barcelone, et tout le monde ne nous en a dit que du bien!

 

  • La plage. Quel bonheur que de prendre un petit déjeuner en t-shirt au bord de la mer un 1er avril? Nous nous sommes rendus en métro à la plage de Barceloneta (ligne jaune L4, arrêt Barceloneta) où il est tout à fait possible d’y passer une bonne partie de la journée. La promenade qui longe la plage est très longue, et il ne faut surtout pas oublier son linge ou quelque chose de ce genre afin de profiter d’un moment de détente sur le sable. Bien entendu nous parlons de notre ressenti lors de notre week-end à Barcelone en avril. La plage de Barceloneta en été doit avoir un tout autre visage…

 

  • Les bons produits espagnols. Au détour de Las Ramblas, se trouve le marché couvert, où l’on trouve de tout. Du jambon ibérique valant plus de quelques centaines d’euros le kilo, aux épices ou au fromage, il est bon de flâner dans les allées et de s’imprégner de l’ambiance si caractéristique des marchés. C’est le bon endroit pour faire des emplettes avant de reprendre l’avion.

 

  • Et enfin, nous avons vraiment apprécié la douceur de vivre de cette ville au bord de la mer. Rien de tel qu’un week-end au soleil pour démarrer le printemps en douceur…

Sur internet on voit beaucoup de réactions d’internautes qui ne sont pas d’accord avec le ressenti d’autres personnes. Certains seront sans doute en désaccord avec notre impression de Barcelone, et tant mieux, c’est la diversité des opinions qui fait la richesse de ce monde.

Alors si on nous demande notre avis, non nous n’avons pas craqué sur Barcelone. Par contre, nous avons passé quelques jours à Madrid, et là, ce fut vraiment le coup de coeur…

Articles similaires

Commentaires 2

  1. Effectivement je vous rejoins sur Barcelone, je n’ai pas non plus craqué. C’est à voir, à découvrir, ne serait-ce que pour pouvoir juger par soi-même, mais j’ai préféré Madrid et surtout Séville que j’ai adorée et où j’espère retourner un jour.

    1. Post
      Author

      Bonsoir Martine,
      Merci pour votre commentaire! En effet, on aime ou on aime pas Barcelone… Heureusement que chacun peut se faire sa propre opinion sur une ville ou un pays, bien qu’en parcourant le net, on a l’impression de « devoir » aimer Barcelone! Nous ne sommes pas encore allés à Seville, ni au Sud de l’Espagne en fait. Une autre ligne à ajouter sur notre longue liste de villes à visiter! Bonne soirée à vous

Laissez un commentaire, ça nous fait plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.