1

Pontarlier, capitale du Haut-Doubs

Une jolie vache, dans les hauteurs de Pontarlier

Petite bourgade du Haut-Doubs à la météo capricieuse, Pontarlier est la ville d’où je suis originaire. Il y a quelques années, je pensais que cette ville d’à peine 20’000 habitants juchée sur le Jura à 800 mètres d’altitude n’était connue que des habitants de la région. Elle se trouve à l’Est de la France – tout prêt de la frontière suisse.

Lorsque je vivais là bas, j’ai maudit cette région un nombre incalculable de fois, surtout à cause de sa météo – le climat est plus que continental! Mouthe, petit village à 25 kilomètres de Pontarlier, détient le record de la température la plus basse jamais enregistrée en France, -36.7°, rien que ça ! A Pontarlier on dit aussi souvent : « 15 Août 15 degrés ! » A cette époque, je ne voulais qu’une chose, du soleil et du chaud, d’où un certain désarroi…

Source: http://i.huffpost.com


Et la vie a continué, je me suis retrouvée à Genève où je vis actuellement – et oui, pas dans le Sud même si j’ai vécu quelques années à Aix-en-Provence. Je prends maintenant beaucoup de plaisir à revenir régulièrement à Pontarlier et… quand je cite cette ville autour de moi, la plupart des personnes me confie qu’elles sont déjà passées par là au moins une fois… !

J’ai donc tenu à faire connaître la capitale du Haut-Doubs dans notre blog ! Les Pontissaliens seront sans doute contents qu’on parle de leur ville, et j’espère que ceux qui ne la connaissent pas encore n’hésiteront pas à y faire une petite halte… Les photos datent d’août dernier.

Bon, soyons honnêtes, peu de personnes viennent à Pontarlier pour voir Pontarlier. La plupart des touristes y font une halte avant de reprendre la route, ou viennent à Pontarlier pour profiter de l’environnement naturel exceptionnel qu’il y a autour.

Commençons par une petite visite guidée de la ville. On peut faire le tour de la ville et de ces principaux points d’intérêt en une petite heure (les visites guidées de l’Office du Tourisme durent 1h30).

La porte St Pierre

Cette porte qui fêtera bientôt ses 250 ans était une porte défensive au XVIIIème siècle et marquait l’entrée de Pontarlier. Aujourd’hui, on la franchit dans un sens pour rentrer dans la grande rue commerciale de la ville, et dans l’autre sens pour se retrouver sur une place commerciale, la place St Pierre.

L’hôtel de ville, la chapelle des Annonciades, et le musée

La mairie est située au milieu de la Grande Rue, et en traversant la rue, on se retrouve devant la Chapelle des Annonciades. Construit au XVIIème siècle, il ne reste plus que ça du couvent construit pour contrer l’arrivée des Protestants venus de Suisse voisine. Le musée de la ville jouxte ces deux édifices.

L’église St-Bénigne

Inscrite aux Monuments historiques depuis 1970, son toit traditionnel franc-comtois lui donne un style assez peu répandu dans le reste de la France. Son accès est libre.

Il y a plein de petits détails à découvrir en visitant la ville, et été comme hiver, de nombreuses manifestations y sont organisées. En août dernier, le jour où j’ai fait ces photos, un grand nombre d’artisans de la région s’étaient réunis dans le cadre des Artisans du Grand-Cour. Une manière de montrer aux gens leur métier, et de faire prendre conscience que Dieu merci l’artisanat existe encore! Un très bon moyen de découvrir également les plats et vins locaux.

En grande amatrice de vins, j’apprécie énormément les vins du Jura, tellement différents des Bordeaux ou Bourgogne. Quand j’ai vu le stand du Domaine Pêcheur, je n’ai donc pas hésité à m’arrêter. Il faut bien s’assurer que les crus de cette année sont bons non?! Parmi les vins du Jura, on peut citer le Vin Jaune, le Macvin du Jura, le Vin de paille, ou encore le Château-Chalon.

Chacun a sa propre robe, ses propres arômes, et se sublime avec un plat particulier. Châton-Chalon avec une volaille de Bresse à la crème et aux morilles, truite au Vin Jaune, ou Macvin avec des petits cubes de Comté… Miam!

Mais qu’est ce que le Comté?! C’est tout simplement un des fromages de la région, au milieu du morbier, du Mont-D’or et de la cancoillotte (un fromage semi-liquide qui ne sent pas la rose mais qui est tellement bon!). Quand je parle de Comté, je parle de VRAI Comté, pas du Comté Président qu’on trouve partout dans les supermarchés. Le vrai Comté, c’est celui qui est chouchouté pendant de longs mois, avec amour 🙂

Source: http://guidedugout.fr

Si vous voulez vous laisser tenter par du vin ou du fromage, je vous conseille les vins du Domaine Pêcheur. Et pour le Comté, je ne jure que par les fromages des fromageries Marcel Petite.

Pontarlier, c’est également la capitale française de l’Absinthe, alcool fort originaire de Couvet, en Suisse, juste à côté. Cet alcool anisé a été interdit de consommation entre 1915 et 2001! Depuis une quinzaine d’années donc, on peut à nouveau apprécier la Fée Verte, particulièrement à la Distillerie Guy.

Source: http://whatareyoudrinking.net

Enchainement un peu facile mais pratique: après avoir bien mangé, et bien bu, rien de tel qu’une petite balade digestive. Et les grands espaces, autour de Pontarlier, ce n’est pas ce qui manque!

Le Larmont, petite montagne juste à côté de la ville, permet déjà de faire de jolies balades, été comme hiver, et on peut y faire de charmantes rencontres 🙂

Pour une liste complète des activités à faire dans la région, vous trouverez votre bonheur sur les sites de la ville de Pontarlier et du tourisme de Franche-Comté.

Amusez-vous bien!

Articles similaires

Commentaires 1

  1. Étant de Neuchâtel, je connais Pontarlier que de nom – mais alors je m’attendais pas à ce que cela soit si joli 🙂 Merci pour la balade! En plus, étant fan de Comté, cela me donne envie d’y passer à l’occasion, et les balades à faire parmi les vaches doivent être chouettes aux alentours. 😉

Laissez un commentaire, ça nous fait plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.