Plongée sous-marine: faut-il avoir peur des requins?

Anne-SophieIdées & Conseils12 commentaires

Requin à Raja Ampat

Si vous suivez l’actualité de la plongée, vous avez sans doute appris le décès de Rob Stewart, plongeur et fervent défenseur des requins de 38 ans, décédé après une plongée profonde au large de la Floride il y a quelques jours… Il était en plein tournage de son deuxième documentaire, « Sharkwater 2 », dédié aux squales. Pour réaliser ses documentaires, Rob Stewart s’approchait au plus près des requins. Et si les circonstances de son décès ne sont pas encore connues à ce jour, la piste du requin est déjà elle bien exclue.

Rob Stewart est le réalisateur du film Sharkwater

Rob Stewart souhaitait, à travers ses documentaires, dénoncer les pêches massives des requins pour leurs ailerons, mais aussi montrer que le requin n’est pas le monstre sanguinaire que l’on veut imaginer. Tous les jours, des millions de plongeurs croisent la route de requins. Sans aucun incident. Le requin tue moins que le moustique, il faut le savoir!


Alors, faut-il avoir peur des requins lorsque l’on plonge?

Sous l’eau, l’Homme ne fait plus la loi

L’être humain règne en maître sur la planète. Il la détruit à petit feu même, mais ceci est un autre sujet. L’être humain règne en maître sur la planète, mais il en connaît très peu sur les océans. Tout simplement parce qu’il n’est pas fait pour respirer sous l’eau. Ainsi, sous la surface, la nature est reine, l’humain n’est qu’un visiteur. Lorsque vous rendez visite à des amis, vous ne fouillez pas partout, vous respectez les lieux, et vos hôtes. Sous l’eau, c’est pareil. Il est indispensable de respecter l’environnement dans lequel on se trouve. Pour que tout se passe bien, il y a certaines « règles » tacites à suivre et à respecter. Dans les océans, c’est le requin qui domine. C’est lui qui se trouve en haut de la chaîne alimentaire. Le requin n’est pas possessif. Il partage bien volontiers son environnement avec les plongeurs. Mais c’est à nous, plongeurs, de rester humble et reconnaissant face à lui. Sous l’eau, c’est le requin qui fait la loi. Il n’y a aucune raison d’en avoir peur, il faut juste le respecter.

Quelques règles simples à suivre en présence de requins

Le requin est curieux. Ce n’est pas parce qu’il s’approche de vous qu’il veut vous manger. Bien loin de là. Nous avons déjà plongé des centaines de fois en présence de requins (majoritairement des requins de récif). Nous n’avons jamais eu à nous inquiéter. A chaque fois, le requin s’approche, observe, et passe son chemin. Il est tout à fait compréhensible d’avoir peur de ces squales. Ces quelques règles à suivre peuvent vous aider à vous rassurer si vous vous apprêtez à plonger dans des zones « à requins ».

Sachez à quoi vous attendre

Le comportement à adopter n’est pas le même si vous vous apprêtez à rencontrer le grand requin blanc ou si vous plongez sur un récif corallien avec des requins nourrices. Le meilleur moyen de vous rassurer, c’est en savoir plus sur le requin que vous allez rencontrer: quel est son comportement, à quoi faut-il être vigilant, quel doit être votre comportement, etc. Votre guide est votre meilleur allié. Il connaît les sites, il y plonge sans doute tous les jours. Vous avez des questions? Des doutes? N’ayez pas peur, parlez-lui. Et surtout, si après avoir parlé avec lui, vous n’êtes toujours pas sûrs de vous, ne plongez pas. Le requin détecte le rythme cardiaque, et sait reconnaître un « animal » qui panique.

Peur-Requin-Monde-Nemo-Marlin-Dory

Ne jouez pas au plus malin!

Inutile de vous rappeler que les dents du requin sont plus nombreuses et aiguisées que les vôtres. Alors ne jouez pas avec eux. Certains plongeurs s’amusent à faire « craquer » une bouteille en plastique pour attirer les squales. Ce bruit excite les requins, qui peuvent rapidement se mettre en mode « prédateur ». D’autres plongent en apportant du poisson mort, ou pensent être courageux en touchant les requins qui passent à leurs côtés… Une vidéo sur internet montre même un plongeur voulant faire un bisou à un requin nourrice, qui, pour le coup, le lui a bien rendu 😉

Vous l’aurez compris, si vous croisez la route d’un requin, ne le touchez pas et n’essayez pas de lui bloquer la route.

Face aux requins, restez calme

Comme nous l’avons mentionné plus haut, le requin est curieux. Dans 99% des cas, s’il s’approche, c’est qu’il veut en savoir plus sur ce visiteur, il ne veut pas faire de vous son goûter. D’ailleurs, votre aspect et vos bulles vont normalement le garder à une distance raisonnable. Ne faites pas de gestes brusques, gardez vos bras le long de votre corps, restez en position verticale et fondez vous dans le paysage.

N’hésitez pas à regarder le requin dans les yeux! Cela peut paraître plus facile à dire qu’à faire, mais le requin est un animal intelligent. Si vous établissez un contact visuel avec lui, il comprendra que vous n’êtes pas une proie apeurée, et que vous aussi, vous l’avez repéré. Et on vous promet que regarder un requin dans les yeux, même s’il ne s’agit pas d’un grand blanc, reste une expérience incroyable et inoubliable.

L’union fait la force

Si vous êtes en présence de requins qui ont la réputation d’être un peu plus « chauds » que d’autres, comme le requin tigre ou le requin bouledogue, restez groupés et faites leur toujours face, en restant en alerte. Ainsi, ils vous percevront comme un ensemble et non comme une proie potentielle. Encore une fois, écoutez votre guide et suivez ses directives.

Malgré tout, si lors de votre plongée vous croisez la route de petits requins à pointe noire ou pointe blanche, ne vous étonnez pas si votre guide ne bouge pas d’un pouce. Il n’y a normalement rien à craindre de ces requins. En toute logique, notre comportement doit s’adapter à la situation.

Laissez vos bijoux et votre combinaison Pikachu sur le bateau

Les requins sont attirés par ce qu’il brille et par tout ce qui pourrait ressembler de près ou de loin à un poisson blessé. Aux yeux des requins, vos bijoux qui brillent ressemblent drôlement à des écailles de poissons et certains squales sont attirés par les couleurs vives. Avec une combinaison en néoprène classique, vous limitez considérablement les risques qu’un requin un peu trop curieux s’approche de vous. Enfin, évitez d’utiliser votre flash d’appareil photo en présence de requins. Le champ magnétique de votre flash qui se recharge peut les exciter.

Il ne faut pas avoir peur des requins, il faut juste faire preuve de bon sens

Pas besoin de vous tatouer la liste de ces recommandations sur le bras. Dans la plupart des cas, les requins que vous rencontrerez lors de vos plongées en eaux tropicales se limiteront aux requins de récif (requin à pointe blanche, requin à pointe noire, requin nourrice, requin gris de récif…). Il faut certes être sur ses gardes, mais il n’y a pas de quoi avoir peur. Ils ne font que passer, et vous aussi.

Si vous vous retrouvez dans l’eau en compagnie de plus gros requins, comme des requins tigres ou bouledogues, c’est sûrement parce que vous l’avez voulu et que vous plongez dans le cadre d’une excursion requin. Vous avez donc déjà sans doute dépassez le stade de la peur et, on l’espère, vous saurez respecter ces magnifiques animaux 🙂

Vous avez aimé cet article? Alors partagez-le!

12 commentaires sur “Plongée sous-marine: faut-il avoir peur des requins?”

  1. Hahaha tu m’as tuée avec la combi Pikachu!! XD Ce que j’aimerais vivre cette expérience tout comme vous, le requins sont tellement fascinants je trouve! C’est bien d’avoir fait un article informatif comme celui-ci, ça aidera un peu à assainir la croyance populaire.

    1. La combinaison Pikachu, c’est du vécu! Lorsqu’on a plongé à Phuket notre guide de plongée en portait une… C’est quelque chose qu’on ne peut pas oublier!! On espère en effet que cet article fera comprendre aux lecteurs que le requin n’est pas du genre à nous foncer dessus et à nous croquer tout cru dès qu’il nous voit. Sinon, Marco et moi aurions déjà été dévorés 🙂
      C’est impossible de dire qu’il n’y a aucune appréhension quand un requin un peu plus gros que les autres passe dans le coin. Mais comme tu dis, c’est fascinant de le voir dans son élément, et de se rendre compte qu’il a encore plus peur que nous!

    1. Contente que l’article t’ai plu! As-tu eu l’occasion de plonger parmi eux?!
      100 millions de requins tués par an… C’est trop, beaucoup trop! Surtout pour une soupe…
      Quant à sa réputation… C’est certain que c’est un prédateur qui fait de gros dégâts même lorsqu’il ne cherche qu’à savoir si ce qu’il mord se mange ou pas – mais encore une fois, lorsqu’on entre sur son territoire, il faut assumer les risques!

    1. Merci. On a souhaité donner aux plongeurs et nageurs quelques informations pour mieux réagir face à ces animaux. Que ça puisse éveiller la curiosité à leur sujet et qu’on se rende finalement compte qu’on a plus besoin d’eux, qu’eux de nous!

  2. Anecdote requins : Afrique du Sud, plongée à 20 m sur d’une sorte de cirque de rochers profond de 2,5/3m tapissé de sable. J’y descends debout et me rends compte que les rochers présentent des sortes de grottes. Je suis adossée à la paroi. Des excavations sortent 3 ou 4 requins taureaux, ce que ns étions venus chercher. Ils tournent dans le cirque, viennent me regarder sous le nez. Dans mon enthousiasme pas l’ombre d’une crainte. Je mitraille à tt va. Le flash n’a pas l’air de les inquiéter, ils continuent leur manège. Au bout d’un moment je réalise qu’il n’y a aucune bulle autour de moi. Où est le reste de la palanquée ? Je lève les yeux et aperçois une rangée de masques et de bulles sur les hauteurs des rochers. Tt le monde est resté là haut, y compris le guide, et ils observent la scène. Je remonte très amusée de la situation prête à les charier un peu… et, planant au dessus d’eux, majestueuse… une splendide raie manta !!!! Sans ma remontée taquine ns ne l’aurions pas vue. Il y a des plongées comme ça, magique. J’oubliais de vs dire qu’en surface juste avant la bascule, une baleine ns avait soufflé au nez avant de plonger sous le zodiac ! Magique je vs dis ….

    1. Quelle belle histoire.

      En comme quoi il ne faut pas avoir peur des requins, mais juste respecter toutes les espèces… sur terre et dans la mer.

      En tout cas merci d’avoir partagé cette expérience avec nous !

  3. J’ai trouvé cet article très intéressant! J’ai moi aussi plongé plusieurs fois avec des requins (grands blancs en Afrique du Sud, Longimanus en Egypte et groupe de pointds noires en Afrique du sud. En aucun cas, je ne me suis senti agressé, chaque fois nous avons respectés les règles de base que vous avez énoncées (pas le grand blanc car en cage). Chaque fois un sentiment de puissance et de beauté de ces animaux.

    1. Bonjour Vincent,
      Merci pour votre commentaire.
      Les rencontres avec les squales sont vraiment des moments uniques, vous avez du en prendre plein les yeux!
      Il faut espérer que les mentalités arrivent à changer et que l’on puisse préserver ces espèces dont la planète a tant besoin…

  4. J’ai eu, cet été, l’immense chance de plonger dans la passe de FAKARAVA sud ! Plus de deux cents requins voltigeaient dans le courant ! Plusieurs se sont très fortement approchés de ma GOPRO, les souvenirs sont là ! A part un requin de caractère moins sympathique…Un léopard, tous étaient très calmes…Nous aussi ! A l’arrière du Catamaran, après le repas et avant la vaiselle, nous jetions nos déchets de nourriture. Les requins étaient les moins voraces, ils étaient présents mais laissaient les autres poissons déjeuner ! Magnifique animal ! Respect !

    1. Bonjour,
      Merci pour votre commentaire, qui une fois de plus, ne fait que confirmer que le requin est un magnifique animal et que nous avons vraiment besoin de lui.
      Nous n’avons jamais eu la chance de plonger en Polynésie, mais y aller fait partie de notre liste de souhaits à envoyer au Père Noël !

Il serait intéressant d'avoir votre avis...