Onong resort à Siladen: notre avis

Les 2 bateaux de plongée du resort Onong

Lors de l’organisation de notre voyage dans la région de Manado, en octobre dernier, nous avions décidé de plonger à Lembeh et Bunaken. Alors que le choix pour le resort à Lembeh est assez simple à faire (les sites de plongée ne sont disponibles que depuis le détroit), pour Bunaken, c’est différent.

Pour plonger à Bunaken, on peut loger:

  • à Manado – mais on est assez loin des sites de plongée;
  • à Bunaken – épicentre du parc national marin, tous les sites de plongée sont à moins de 10 minutes, mais l’ambiance de l’île est un peu « roots ». C’est là que sont concentrés tous les centres de plongée;
  • à Siladen – minuscule île à 5 minutes de Bunaken, il n’y a que deux resorts sur cette île: Onong Resort et Siladen Resort & Spa.

Nous avons donc comparé les 3 possibilités et les offres des resorts aux 3 endroits: rester à Manado nous éloigne des principaux sites de plongée, les resorts sur Bunaken ne nous plaisaient pas, et nous avons « flashé » sur un resort sur la toute petite île de Siladen. Cette minuscule île ne compte que 2 resorts: loin de tout et de tout le monde, tout ce qu’on aime! En plus le site internet montre une jolie plage de sable blanc devant les bungalows. Nous avons opté pour le resort Onong, géré par Celebes Divers. Fini l’eau fraîche et le sable noir du détroit de Lembeh, bonjour les eaux chaudes et le sable blanc de Siladen!

Départ en fanfare, les dauphins nous accompagnent jusqu’à Siladen!

Onong est géré par les mêmes personnes que le Mapia, à Manado. Le transfert à Siladen se fait depuis cet hôtel.

L’accueil est chaleureux, nous partageons le déjeuner avec les clients du Mapia, peu loquaces. Peu importe, nous ne restons pas longtemps.

Le transfert en bateau dure 45 minutes jusqu’à Siladen. Au milieu du trajet, voici que quelques dauphins se joignent à nous! Malgré nos nombreuses sorties en mer depuis que nous plongeons, que cela soit aux Maldives, en Thaïlande ou à Raja Ampat, jamais les dauphins s’étaient approchés de la sorte! Un moment magique de bon augure pour la suite!

Le site internet d’Onong offre une plage, la réalité offre un mur

Le temps d’arriver au resort, la joie et les frissons s’estompent vite. Nous nous approchons du resort. Nous ne sommes pas sûrs d’arriver au bon endroit. Où est la plage de sable blanc? Pourquoi y a t’il un mur de pierre à la place? Pourtant, avant que le site internet de l’Onong Resort ne change, nous avions bien vu cette jolie plage sur les vues 360°! La vidéo sur Youtube ne montre qu’une plage de sable blanc! Et le site internet mentionne clairement que le resort est situé directement sur la plage…

Cette plage, nous l’avons retrouvée à marée basse. Et oui, les photos du site ont été prises à marée basse et assez habilement pour masquer une bonne partie du mur. Idem pour la vidéo. Conclusion: NON vous n’aurez pas de plage devant votre bungalow en venant au Onong!

En plus de ça, les bateaux se stationnent pile poil devant notre bungalow! Alors certes, il y a pire comme vue! Mais encore une fois, on a réservé un bungalow en bord de PLAGE et on se retrouve derrière les bateaux et le mur de pierre…

Exit la vue paradisiaque, bonjour la vue sur le mur et les bateaux, avec de surcroit l’omniprésence du staff du resort devant notre bungalow, occupé à fumer et à écouter de la musique ou à chanter. Une petite sieste dans le hamac vous tente? Impossible, il est déjà pris par un guide de plongée! Envie de profiter de votre petit balcon? Pas de souci, mais il faudra faire avec les 5 ou 6 personnes du staff qui discutent juste devant de jour comme de nuit! Impossible d’être tranquille et d’avoir un peu d’intimité. C’est comme si on était chez eux!

Quelle déception! Au-delà de la déception de ne pouvoir profiter d’une plage, c’est le sentiment d’avoir été trompé qui prend le dessus… Rien de plus frustrant que d’être pris pour des « pigeons »!

Un rapport qualité-prix qui n’y est pas

Venons-en à notre bungalow « beachfront ». La chambre est sympa, mais le carrelage dans la salle de bain fissuré, les robinets rouillés, la chasse d’eau défaillante, l’approvisionnement en eau chaude aléatoire et surtout aucun gel douche fourni! C’est bien la première fois qu’un hôtel ne fournit même pas de quoi se laver! Heureusement que nous avions un peu de shampooing…

Ca commence à faire déjà pas mal… Un sentiment de malaise apparaît… Rien de pire que d’être déçus de son resort dès les premiers jours lorsqu’on est censés y rester 10 nuits!

Le restaurant est situé au milieu des bungalows « vue jardin ». Le lieu est agréable, on a les pieds dans le sable en permanence. Les personnes en charge du service sont très aimables et souriantes. Les repas sont donnés sur deux grandes tables où tous les clients mangent ensemble. L’ambiance est détendue. Quant à la nourriture, elle était bonne mais répétitive. Surtout le matin, où le choix était vraiment limité, le buffet était identique tous les jours.

Les règles de sécurité de plongée semblent être à revoir

Et le ponpon, c’est la plongée! Il semble y avoir un manque de sécurité flagrant: la majorité des guides ne semblent pas être des professionnels PADI (on nous vante pourtant un centre de plongée SSI et PADI 5* sur internet), et la bouteille d’oxygène sur le bateau, que nous avons découvert par hasard, ressemblait plus à un obus de la seconde guerre mondiale repêché tellement elle était rouillée! Un couple de plongeurs plongeaient en se partageant un ordinateur sans que cela ne pose le moindre problème à personne. Alors certes, chaque plongeur certifié est autonome, mais il reste toute de même quelques règles de sécurité élémentaire à respecter.

Quant à notre guide … Malheureusement nous revenions de Lembeh où nous avions eu un guide génial et passionné, qui ne se limitait pas à nous balader à droite à gauche.

A Onong, le guide qui nous a été attribués a passé son temps à faire semblant, se limitant à retourner du corail mort toutes les 10 minutes et à nous faire monter ou descendre de 5 mètres lorsqu’il trouvait une nudibranche. A plusieurs reprises nous l’avons soupçonné de vouloir écourter la plongée en nous mettant contre le courant lorsque les autres palanquées partaient en dérivante. Nous en avons parlé à celle qui s’est présentée comme la futur manager du resort. Elle s’est contentée de nous répondre qu’elle non plus ne comprenait pas pourquoi il nous mettait contre le courant. Mais elle n’a rien fait de plus.

Notre patience s’érodait tous les jours un peu plus, et vint le moment de non retour! Après une énième plongée mal gérée par notre guide, nous avons pris une décision que jamais nous n’avions prise auparavant. Nous avons décidé d’écourter notre séjour au Onong.

Quand la décision de partir devient inévitable

Un groupe de jeunes que nous avions rencontré au resort allait tous les jours dans l’autre hôtel de l’île, le Siladen Resort & Spa, pour faire leur formation de plongée. Ils nous ont raconté à quel point ils étaient déçus du Onong, à quel point le Siladen Resort & Spa était bien au-dessus, à tous les niveaux.

Alors trois jours avant la date prévue, nous sommes allés voir s’il leur restait une chambre. A notre plus grand soulagement, il en restait une! Nous nous sommes arrangés avec eux pour qu’ils viennent chercher nos affaires au Onong le lendemain, après la journée de plongée.

Il nous a fallu annoncer la nouvelle au Onong. Cela n’a pas été un moment facile et nous aurions largement préféré ne pas avoir à le faire.

Mais nous avons des valeurs et nous ne supportons pas la publicité mensongère, et encore moins lorsqu’on joue avec notre argent en même temps.

Tromper les clients via un site et des images mensongères est le pire qu’un hôtel puisse faire. Mais le Onong a pris ce parti et cela semble fonctionner. Tant mieux pour eux.

Bien entendu, cet avis n’engage que nous et nous le donnons uniquement pour vous aider à faire vos choix avant de partir en voyage. Les mauvaises expériences font partie intégrante du voyage mais autant tout faire pour les éviter!

Vous l’aurez compris, nous ne conseillons pas du tout cet endroit. Si vous tenez à loger sur l’île de Siladen, acceptez de payer un peu plus pour être dans un VRAI resort avec un service de qualité et optez pour le Siladen Resort & Spa.

Articles similaires

Laissez un commentaire, ça nous fait plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.