Otite du plongeur: comment l’éviter et la soigner?

Anne-SophieIdées & Conseils3 commentaires

Otite externe

Même si certains ont des prédispositions, très peu de plongeurs passeront à côté de l’otite externe, communément appelée otite du baigneur ou otite du plongeur. Elle fait mal, et elle peut vite gâcher nos vacances, surtout si on a prévu de plonger tous les jours. L’idée de cet article nous est venue à la suite de notre croisière à Raja Ampat. Marco et moi avons eu chacun une otite et nous étions au milieu de nulle part, sans avoir pris quoique ce soit avec nous qui puisse aider!

Qu’est ce que l’otite du plongeur, comment se développe-t-elle, quels sont les symptômes et enfin, comment l’éviter et la soigner sans médecin sous la main? Nous répondons à toutes ces questions (en restant à notre niveau, nous ne sommes pas médecins et ne prétendons pas l’être 🙂 ).

Qu’est ce que l’otite du plongeur ? Comment se développe-t-elle?

L’otite du plongeur est une infection du conduit auditif externe. Elle peut apparaître à la suite de plongées répétées. Si les oreilles ne sont pas rincées et séchées correctement après chaque plongée, le tympan n’a pas le temps de sécher. L’eau, pleine de bactéries et autres sédiments, « stagne » dans notre oreille et le cocktail macère avec notre flore auditive naturelle. L’infection apparaît. Appétissant tout ça non?


schéma otite externe

A noter que la température de l’eau ainsi que l’état initial de nos oreilles sont deux facteurs importants dans le développement d’une otite externe:

  • L’eau chaude favorise le développement des germes. Amis plongeurs en eaux tropicales, vous voilà davantage exposés.
  • Prenons soin de nos oreilles, mais pas trop! Si nous ne nettoyons pas nos oreilles régulièrement, les bouchons de cérumen qui restent à l’intérieur de notre conduit auditif favoriseront la macération lorsque nous plongerons. A l’inverse, si nous nettoyons nos oreilles mais que nous les nettoyons mal (par exemple avec des cotons tiges enfoncés trop profondément dans l’oreille), nous allons enlever la couche « grasse » naturelle protectrice qui lubrifie le conduit et ôter le cérumen qui, lorsqu’il n’est pas sous forme de bouchon, possède des vertus anti-bactériennes. Pour être certains de prendre soin de ses oreilles, la meilleure des solutions, c’est de demander à son médecin!

Quels sont les symptômes de l’otite du plongeur?

Cela commence souvent pas une petite douleur juste derrière l’oreille que l’on va ressentir par hasard en se touchant cette partie de la tête, en s’habillant par exemple. Puis, les jours passants, cette douleur va se faire de plus en plus forte, de plus en plus incommodante.

Cette douleur peut s’accompagner d’écoulements, de perte d’audition légère, de maux de tête… Bref, l’otite externe est assez douloureuse pour nous amener à vouloir la soigner rapidement, surtout quand elle arrive en plein milieu de nos vacances de plongée…

Il est très important de souligner qu’il est indispensable de prendre sérieusement des signes de perte d’audition, même légers. Par « indispensable de prendre sérieusement » ces signes, nous voulons dire: consultez un médecin. Une perte d’audition peut révéler un barotraumatisme de l’oreille interne qu’il est urgent de traiter.

consultation médecin

Comment la soigner ?

Si vous avez la possibilité d’aller voir un médecin, allez-y. Il vérifiera l’état de vos oreilles et entreprendra ce qu’il faudra entreprendre.

Si vous ne pouvez aller consulter un médecin dans l’immédiat, ce qui peut arriver si vous êtes en croisière plongée, alors il va falloir essayer de soulager la douleur soi-même. Il s’agit ici d’astuces de plongeurs qui ne doivent pas remplacer l’avis d’un médecin et qui doivent être appliqués uniquement en cas d’otite légère.

Afin d’éviter que l’infection n’empire, pensez tout d’abord à bien vous rincer les oreilles à l’eau claire après chaque plongée et à les sécher correctement. Lors des trajets en bateau, pensez à vous couvrir les oreilles et à éviter de les exposer au vent.

Demandez autour de vous si quelqu’un possède de l’alcool borique (ou boriqué à saturation), beaucoup de plongeurs prennent une petite fiole avec eux (et vous aussi la prochaine fois!).

Une fois l’oreille rincée et séchée, instillez 4 à 5 gouttes dans l’oreille infectée plusieurs fois par jour, la tête penchée sur le côté. Évitez de toucher votre oreille avec la pipette lors de l’administration des gouttes. Attendez quelques secondes que le produit descende bien dans l’oreille. Si vous sentez un petit picotement, c’est que votre oreille est infectée. L’alcool, en plus de désinfecter, va permettre d’assécher le conduit auditif – et donc d’éviter la macération – et limiter la propagation des germes à l’origine de l’otite.

Couvrez vous les oreilles du vent et renouvelez l’opération jusqu’à ce que la douleur disparaisse.

Comment éviter l’otite du plongeur?

Avant de partir

Passez chez le médecin pour qu’il vérifie l’état de vos oreilles et qu’il les nettoie si besoin.

Prévoyez de partir avec votre petite bouteille d’alcool. Demandez à votre pharmacien de préparer le mélange d’alcool boriqué.

Ou préparez vous une solution de vinaigre blanc comestible dilué 4 à 5 fois dans de l’eau bouillie.

Une fois en vacances

Après chaque plongée, idéalement immédiatement à la sortie de l’eau, rincez-vous bien les oreilles à l’eau claire – l’eau que l’on vous propose à boire après chaque plongée fait l’affaire! Séchez vos oreilles et protégez-les du vent avec votre serviette jusqu’à votre retour au resort ou au bateau.

Par mesure préventive, vous pouvez instiller quelques gouttes d’alcool boriqué, mais si et seulement si vous enchaînez les plongées.

En effet, si on désinfecte en permanence alors qu’il n’y a rien à désinfecter, nos oreilles ne se protégeront plus des attaques extérieures et deviendront plus fragiles. Un peu comme les antibiotiques qui deviennent inefficaces si on en abuse.

Nos oreilles nous sont indispensables pour plonger. A nous d’en prendre le plus grand soin. Pour cela, rien ne vaut une visite chez le médecin, que celle-ci soit préventive ou curative. Mais heureusement, si un malheur arrive et qu’il est impossible de consulter un médecin, il existe toujours quelques petits remèdes que nous pouvons utiliser soi-même pour soulager une douleur et éviter de se gâcher les vacances…

Et vous, quelles sont vos astuces pour lutter contre cette otite du plongeur? N’hésitez pas à partager vos expériences en commentaire de cet article.

Bonnes bulles!

Vous avez aimé cet article? Alors partagez-le!

3 commentaires sur “Otite du plongeur: comment l’éviter et la soigner?”

  1. Pingback: Portrait de blogueurs - Anne-Sophie et Marco de Travel Holic - Le Blog Expedia

  2. Mon moniteur de cave J’ai fait preparer un mélange 50% alcool médical et 50% vinaigre blanc. 2 gouttes dans chaque oreille après la dernière plongée du jour et pas de problème

    1. Bonjour Karim, merci pour ton commentaire ! Encore un mélange de plus qu’il est simple de faire préparer… Finalement c’est assez facile de mettre toutes les chances de son côté pour plonger sans (trop) risquer une otite. Le plus compliqué pour certains sera de ne pas oublier de mettre sa préparation dans sa valise 😉

Il serait intéressant d'avoir votre avis...