2

Partir plonger à Raja Ampat

Ile de Penemu, Raja Ampat, Indonésie

Raja Ampat… Lorsque nous avions annoncé à notre entourage où nous allions partir fin mai, la réaction était toujours la même : « Raja quoi ? », « C’est où ça ? »

Alors avant de rentrer dans le vif du sujet, un peu de géographie s’impose, pour savoir un peu plus où l’on met les pieds. A l’Ouest de l’île de la Nouvelle-Guinée, quatre îles se partagent un petit bout d’océan (50’000 km2 seulement) à quelques degrés de l’équateur : Waigeo, Batanta, Salawati et Misool. Ces quatre îles ont été nommées au XVème siècle « Les quatre rois » : « Raja Ampat ». La Nouvelle-Guinée est scindée en deux depuis l’époque des colonies : la partie Est appartenait à l’Australie, et a gagné son indépendance en 1975 pour devenir la Papouasie Nouvelle-Guinée. La partie Ouest, quant à elle, était dirigée par les colonies hollandaises. Vingt ans après son indépendance, elle s’est rattachée à l’Indonésie, en 1969. Lorsqu’on se rend sur une des quatre îles, on se rend donc en Indonésie.

Pourquoi Raja Ampat ?

Bon, soyons honnêtes, nous nous intéressons à la plongée depuis relativement peu de temps, et la première fois qu’on a entendu parler de Raja Ampat, c’était à la télé il y a quelques années, en regardant l’émission « Koh Lanta à Raja Ampat » dont le nom, quand on y repense, n’a vraiment aucun sens, Koh Lanta étant une île en Thaïlande et Raja Ampat, en Indonésie. Mais là n’est pas la question.

Avant de choisir la destination de nos vacances, nous ne savions qu’une chose: après des plongées décevantes aux Seychelles, nous avions envie d’en prendre plein les yeux. Et l’Asie étant le paradis des plongeurs pour la beauté de ses fonds et sa quantité de poissons, notre choix s’est rapidement porté sur cette partie du monde.

Au départ, nous souhaitions nous rendre à Sipadan, petite île à l’Est de Bornéo, du côté malaysien. Malheureusement, ces derniers temps cette partie de la Malaisie a subi plusieurs actes d’enlèvements, revendiqués par des pirates islamistes séparatistes philippins. Malgré de tristes événements en novembre 2013 (un couple enlevé à Pom Pom Island) et avril 2014 (deux personnes enlevées à Semporna), de nombreux touristes continuent de découvrir les magnifiques fonds marins de Sipadan et ses environs, mais nous avons décidé de ne pas courir le risque de nous y rendre.

Après notre retour de Raja Ampat, le 13 juillet 2014, un policier a été tué et un homme enlevé directement dans un complexe hôtelier à Mabul, au Mabul Water Bungalows. C’est un hôtel que nous avions regardé…

Sans être alarmiste (sinon nous ne sortirions jamais de chez nous) il est toujours bon de vérifier la situation politique du pays dans lequel on a prévu de se rendre sur le site internet des affaires étrangères de son pays (pour la France et pour la Suisse). Bien entendu, cela dépend de la destination, et il faut garder en tête que ces sites sont là pour prévenir de risques POTENTIELS… Mais en l’occurrence, à Mabul, la situation est encore très tendue.

Comme nous avons dû rayer Sipadan et ses environs de notre projet pour nos vacances, nous avons parcouru les régions et pays environnants à la recherche de la destination parfaite. Nous avons passé des journées sur le net à nous renseigner sur l’hébergement proposé, le type de plongée et les activités à faire aux Iles Sulawesi, Komodo, Moluques…

Puis nous avons pensé à Raja Ampat. Les images trouvées sur internet sont à tomber, et nous n’avons pas trouvé un voyageur mécontent de son voyage là bas. Notre seule appréhension, c’était pour la plongée. Visiblement il y a pas mal de courant sur certains sites, et nous ne maîtrisions pas encore les plongées dérivantes ! Et si nous faisions la moitié du tour du globe pour se retrouver parmi les plus beaux spots de plongée au monde sans pouvoir en profiter faute d’avoir l’expérience nécessaire ?

Tant pis, la décision était prise. Destination Raja Ampat !

Mais impossible de réserver via les sites de réservation classiques tels que booking.com ou Agoda. Partir à Raja Ampat, ça se mérite.

Pour avoir toutes les informations pratiques pour préparer son voyage dans ce coin de paradis, nous avons réuni toutes les informations utiles dans un de nos fameux Petits guides pratiques

Articles similaires

Commentaires 2

    1. Malheureusement, nous sommes déjà de retour… mais on compte bien y retourner tellement ce petit bout de monde est magnifique. Comme tu n’as pas eu le temps d’y aller, tu pourras au moins avoir un aperçu dans nos articles. J’espère que ça te donnera envie d’y faire un saut. D’autres articles paraitront tout au long de cette semaine et de la semaine prochaine. Bonne lecture.

Laissez un commentaire, ça nous fait plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.